Le Gouvernement du Québec a dévoilé hier son budget 2021-2022.

Le CRIAQ applaudit plusieurs mesures qui ont été annoncées et qui confirment le soutien de notre Gouvernement dans nos efforts à faire avancer l’innovation en aérospatiale. Ces mesures tiennent comptent du rôle clé de l’industrie de l’aérospatiale pour l’économie et la société québécoises, particulièrement pour la relance économique, mais aussi de l’importance de l’innovation comme créatrice de richesses pour le Québec. Le gouvernement a été à l’écoute de nos recommandations pour donner le coup de pouce nécessaire à notre secteur, ce que nous applaudissons.

Faits saillants : 

  • Le renouvellement de la Stratégie québécoise de l’aérospatiale.
    Le renouvellement du cadre financier de cette stratégie permettra de :
    – concevoir l’aérospatiale de l’avenir avec de nouvelles solutions technologiques qui répondront aux impératifs environnementaux et économiques de demain;
    – diversifier l’industrie en appuyant la conception de nouveaux produits et procédés;
    – renforcer les chaînes de valeur et les propulser à l’international.

À cet effet, le gouvernement prévoit 95,0 millions de dollars pour le renouvellement du cadre financier de cette stratégie. Les détails de cette initiative seront présentés par le ministre de l’Économie et de l’Innovation.

  • Le déploiement des zones d’innovation : le gouvernement prévoit 20,0 millions de dollars en 2021-2022 pour appuyer des projets qui présentent un intérêt économique important pour le Québec et qui obtiendront sa reconnaissance en tant que zones d’innovation
  • Simplification le crédit d’impôt pour la R-D universitaire :
    Afin d’encourager les activités de recherche et d’innovation entre le secteur privé et le milieu institutionnel, le gouvernement offre notamment le crédit d’impôt pour la R-D universitaire. — Sommairement, ce crédit d’impôt s’applique à un contrat de recherche octroyé par une société à une université, à un centre de recherche public ou à un consortium de recherche et comporte un taux variant en fonction de la taille de la société (30 % pour les PME et 14 % pour les grandes sociétés). Dans l’objectif d’alléger les formalités administratives des sociétés, le gouvernement prévoit, dans le cadre du budget 2021-2022, le retrait de l’exigence pour les sociétés d’obtenir une décision anticipée favorable de Revenu Québec aux fins du crédit d’impôt pour la R-D universitaire

Le CRIAQ poursuivra son rôle de mobilisateur de l’innovation en aérospatiale au Québec, aux côtés du gouvernement du Québec, pour assurer la relance et la prospérité de notre industrie.
Le CRIAQ croit toujours que c’est dans un effort collectif que nous y arriverons.